Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.


  Hulda Regehr Clark  

18 Oct. 1928 - 03 Sept. 2009
 
Traduction libre et abrégée d’un article publié à :
http://www.sharinghealth.com/researchers/clark.html

Hulda Regehr Clark est une chercheuse scientifique indépendante. Le Dr. Clark commença ses études en
biologie à l’Université de Saskatchewan au Canada, où elle fut récompensée par le Baccalauréat en Arts
Magna Cum Laude, et une Maîtrise en Arts, avec une haute distinction en biologie,  Après deux ans d’études
à l’Université Mc Gill, Montréal, Québec, elle continua à l'Université du Minnesota où elle obtient un Doctorat
en physiologie en 1958. Après avoir travaillé dix ans à l'Université de l'Indiana, dans des projets de
recherches subventionnés par le gouvernement américain.  Elle quitte son poste en 1979  et se dirige dans
une nouvelle voie: des consultations privées en nutrition. Elle poursuit ses études et obtient un diplôme en
naturopathie.  Sa liberté de pensée lui permet de suivre les pistes de ses observations les plus
prometteuses.

En 1988, elle découvre une nouvelle technique électronique pour scruter le corps humain.  Cette technique
consiste à induire une fréquence et à écouter “ l’écho ” qui en résulte.  Elle nomme son appareil un “
syncromètre ”.  La technique est tellement simple, qu’un adolescent peut construire l’appareil avec un kit
d’expériences pour débutants.  Cette simplicité ne va pas sans inconvénients :  Il faut un engagement
sérieux et de nombreuses heures de travail pour maîtriser le syncromètre. 
Grâce à cet outil, elle relève les fréquences d’un très grand nombre de produits, microbes, vers et autres
parasites.
D’une fréquence expérimentée à une autre, elle a mis au point, avec l’aide de son fils Geff Clark, un autre
appareil aussi utile, et cette fois d’un usage vraiment plus simple : Le Zapper.

À contre-courant des tendances actuelles, Mme Clark n’a pas cherché à tirer un profit abusif de ses
recherches : Les plans détaillés de son Syncromètre, les plans détaillés de son Zapper original sont du
domaine public, et sont à la portée d’un bricoleur ayant quelques connaissance électroniques et quelques
dizaines de dollars à investir.

Auteur prolifique, elle a édité plusieurs livres décrivant en détail sa démarche, ses découvertes et le moyen
de les reproduire.  L’utilisation d’un mot tabou et légalement réservé pour l’establishment médical, dans ses
titres: (Guérir : "The Cure for all …." ) a attiré l’attention immédiate des groupes de pression.  La vitesse à
laquelle son œuvre s’est répandue ont rendu les tactiques habituelles de l’AMA et de la FDA difficiles à
appliquer. 

Attaquée avec virulence par un groupe se faisant appeler “ Quackbusters " (Crève-Charlatans), elle les a
dérouté légalement, non sans avoir de sérieux démêlés avec la Loi.  Mme Clark a travaillé dans une clinique
mexicaine, proche de la frontière américaine, où elle a poursuivi dans une paix relative, ses travaux de
recherche, et ce jusqu'à quelques mois avant sa mort, le 03 Sept. 2009.

Tous ses livres ont l’avertissement suivant :

Droits d'auteur
" All rights reserved, except permission is hereby granted to make copies of any part of this
document for non-commercial purposes provided this page with the original copyright notice is
included "

“ Tous droits réservés, à l’exception de la permission ci-jointe de faire des copies de n’importe quelle part de
ce document, à usage non-commercial, en autant que cette page et cet avis soient inclus ”.

Livres actuellement publiés par New Century Press (la plupart sont en anglais) :

The Cure for all Cancers. (Anglais, Allemand, Italien, Japonais)
The Cure for all Diseases. (Anglais, Hollandais, Finlandais, Allemand, Italien, Polonais, Russe, Espagnol, et
en Français depuis peu)
The Cure for all Advanced Cancers. (Anglais, Allemand, Italien)
The Cure for HIV and AIDS.
The Prevention  of all Cancers
Syncrometer Science Laboratory Manual.

Deux de ses livres, toujours publiés, peuvent être téléchargés sur Internet dans leur version intégrale :
(voir références)
" Syncrometer Science Laboratory Manual "
" The cure for all Diseases "

D'après ses recherches, l’effet
combiné se son Zapper et des
cures à base d’herbes viennent à
bout des parasites. 

Quant à la pollution, ses conseils sont
nombreux pour l’éviter et l’éliminer.

Ses conclusions se résument à
ceci :

Il n’y a que deux causes
aux maladies :

1_  La pollution à laquelle
nous sommes exposés

2_  Les parasites qui nous
habitent
 
 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être