Les générateurs de fréquence


Un Zapper est essentiellement un générateur de fréquence avec une vocation
particulière. 

Commençons par comprendre ce qu'est un générateur de fréquence.

Le rythme (retour à intervalles réguliers dans le temps, d'un fait, d'un phénomène) fait partie de la nature et donc,
aussi, de l’humain.

Sous le point de vue du temps, le rythme peut se mesurer en nombre de fois par unité de temps. Dans notre
monde scientifique, nous parlerons ainsi de Hertz (nombre de fois par seconde), de kilohertz (millier de fois par
seconde) et autres unités nous concernant moins.

Toute chose, inerte ou vivante a une fréquence, ou une bande de fréquences qui lui sont propres, qui
l'identifient, comme une signature identifie un humain.

Certaines fréquences sont propices au développement rapide de la vie, d’autres ralentissent ou même font
disparaître une forme de vie (au profit d’une autre…)

Ces rythmes ou fréquences peuvent avoir plusieurs modes d’expression, ou de réception par les organismes :

=   Couleurs visibles (ou non).
=   Sons audibles (ou non).
=   Variations électriques.
=   Variations électromagnétiques.
=   Variations de gravité (marées, par exemple)

Ces modes d’expression ont une influence qui peut soit débalancer (pousser dans une direction), soit harmoniser
(rétablir un équilibre).

Certains de ces générateurs de fréquence sont utilisés par le monde médical, comme par exemple :

=   Le PaceMaker, qui harmonise le rythme cardiaque.
=   Le neuro-stimulateur transcutané (TENS : Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation), qui est utilisé pour
bloquer la douleur.
=   Certains générateurs de son, qui sont utilisés pour vérifier l’audition.
=   D’autres (Ultrasons) pour " voir " des parties du cops, tout comme les générateurs de rayons X sont utilisés
pour "voir" d’autres parties du corps de façon différente.

Dans la vie courante :
=     Toutes les horloges et TOUS les de compteurs de temps sont basés sur des rythmes.
=    L’orgue électronique est l’application de nombreux générateurs de fréquence, autant pour le son que pour les
rythmes.
=    Les moteurs synchrones le sont parce qu’ils sont " accrochés " à la fréquence du 110, 220, 380 ou 575VAC.
=    Les générateurs de fréquence sont d’un usage courant en électronique, comme références de temps,
horloges numériques, ou… générateurs de fréquence.
 
 
Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.



Générateur de fréquence
(en bas) surmonté d'un
fréquencemètre (en haut) 

Ces appareils sont d'un usage
courant en électronique.

Ces deux appareils m'ont servi de
Zapper improvisé dans mes
recherches durant 2 ans, à mes
risques et périls (Alimentation
simple isolation) 

J'ai bien survécu.

À peu près dans cette même période (1988), une chercheuse infatigable, la Dre Hulda Clark, découvre un  
appareil utilisant les phénomènes de résonance et d’hétérodyne  (elle avait également une license de Radio  
Amateur) pour déceler la présence de parasites et autres substances nocives : Le “ syncromètre ”.   

Note : Le syncromètre est un appareil très simple de fabrication, et très délicat d’utilisation.
Approchez l’achat de cet appareil avec précaution: Il demande un apprentissage assidu de plusieurs heures  
par jour pendant 2 à 3 mois.

À l’aide de cet appareil de détection, elle compile une liste de fréquences touchant chacune un parasite en  
particulier.  Suivant (ou ayant dépassé) les traces de R. Rife sur l’usage des MOR, la Dre Clark élimine les  
parasites, un à la fois, avec des expositions de 3mn à la fréquence choisie.  Les résultats sont  
encourageants, mais longs et fastidieux d’application.

En 1994, son fils Geoffrey lui fabrique un petit oscillateur bon marché pour venir à bout d’un ver intestinal, le  
Fasciolopsis Buskii, ayant une fréquence de 434 000Hz.   
Plusieurs autres parasites sont éradiqués en même temps.   

Cette fois, la fréquence seule n’était plus en cause. 
Le courant continu d’une simple batterie de 9V, l’était.

Le zapper de Hulda Clark était né.

Il est basé sur le passage à destination ( les parasites) d’un très faible courant continu.
Elle était arrivée au même point d’utilisation des courants, que l’équipe du Collège de médecine Albert  
Einstein, Bob Beck et son purificateur de sang, et bien d’autres chercheurs anonymes.

Tout comme Bob Beck, la Dre Clark mit ses appareils (syncromètre et zapper) dans le domaine public,  
permettant à toute personne intéressée par cette technologie, d’en construire un sans enfreindre ou avoir à  
payer de droits légaux.

Pour “ mériter ” le nom de “ zapper de Hulda Clark ”, cet appareil doit répondre à certains critères  
établis par la Dre Clark elle même.  Voici les plus connus :
1_ Un courant continu exclusivement.   
1a_  Pour être sûre que nous restons toujours du même côté de la polarité, elle demande que le voltage ne  
s’approche jamais du zéro, en restant au dessus de +0.25V en cours de traitement.  C’est le fameux “ offset  
de 0.25V ”
2_ Le voltage doit être suffisant (et sécuritaire), soit entre 5 et 10V environ.
3_ Le rôle de la fréquence consiste maintenant, non à viser un parasite en particulier, mais à produire  
des variations de courant permettant de passer aisément à travers la barrière naturelle de la peau.  Le  
zapper sera efficace si la fréquence se situe entre, disons, 10Hz et 500 000Hz.  Un transfert optimum et  
sécuritaire d’énergie du zapper vers l’intérieur de corps se produit aux alentours de 30kHz.



Les recommandations de la Dre Clark, sur son zapper, sont éparpillées sur plusieurs  
livres
Voici les plus connues :
1_  TCFAD-pp15 : Une sortie exclusivement positive (Courant continu)
2_  TCFAD pp15 : Possibilité de faire une séquence 7-20
3_  TCFAD pp15 : Une fréquence de travail entre (approximativement) 10Hz et 500 000Hz
4_  TCFAD pp15 : Un voltage suffisant (approximativement entre 5V et 10V)   
5_  TCFAD pp28 : Courant limité à 3 ou 4mA crête (Impédance interne de environ 1kOhm)
6_  TCFHIV&AIDS pp515 : Pas moins de 0.25V en tout temps (Offset), pour s’assurer que la 1ère règle est suivie

et d’autres moins connues
7_  TCFAD-pp22 Utilisation de tubes en cuivre pur de bonne dimension (0.87" x 4 to 5")
8_  TCFHIV&AIDS pp71 : Possibilité de faire une séquence continue jusqu'à 8 ou 10h
9_  TCFHIV&AIDS pp77 : Si le zapping ciblé ou l’homéographie est impliqué, une alimentation d’au moins 9V est  
nécessaire
10_ TCFHIV&AIDS pp144 Utilisation de tubes en cuivre pour zapper sous les pieds (meilleur qu'une plaque)
11_ TCFHIV&AIDS pp150 : Opération sur batterie uniquement. Pas d'opération sur la lighe 110/220VAC
Doit on se le faire dire par la Dre Clark?!

Peu d'explications précises dans "The Cure For All Cancers" (TCFAC) (1993)
TCFAD : The Cure For All Diseases (1995)
TCFHIV&AIDS : The Cure For HIV And AIDS (1993) Explication détaillée du zapping ciblé, Homeographie et  
Zappicator

  C'est quoi, un zapper? (2/2) 


Pour faire un tour d’horizon rapide, il faut noter que l’électrothérapie se divise en gros en deux catégories :
1_ L’utilisation des fréquences
2_ L’utilisation de courant électrique.

Chacune de ces voies utilise deux moyens différents et complémentaires afin d’induire leur effet:
1_ Les ondes électromagnétiques
2_ Le courant électrique.

Il existe plusieurs sortes d’appareils d’électrothérapie, dont les zappers
1_ Les appareils style Rife
2_ Les appareils style zapper de Bob Beck
3_ Les appareils style zapper de Hulda Clark.
4- Pour ce que j’en sais, le système MORA utilise principalement des fréquences (de résonance).
5_ Toute une branche s’est développée autour de la Radionique, dont Albert Abrams est souvent cité comme
le précurseur.
Et bien d’autres, beaucoup d’autres, ont suivi ce courant.




Les appareils de Royal Raymond Rife utilisent une fréquence alternative et sinusoidale très précise, appelée
MOR (Mortal Oscillatory Rates), pour tuer les parasites en utilisant un phénomène appelé "résonance". 
Ces appareils n'ont pas de contact physique avec la personne recevant le traitement. 
Chaque famille de parasites est identifié par une seule fréquence.

R. Rife utilisa cette technique vers 1934, principalement sur le cancer, avec un taux de succès de 100%
Aujourd'hui, il y a beaucoup d'appareils vendus sous l'appellation "Rife".  La plupart d'entre eux utilisent des
fréquences plus basses, dans le spectre audio, avec une forme carrée et utilisent les harmoniques produites
pour atteindre les parasites

Ces appareils visent les familles de parasites une à la fois.

Les zappers de H. Clark ne sont pas des appareils du type Rife, même si quelquefois ils utilisent des
fréquences identifiées par Rife (ou Crane) et les appareils de Rife ne sont pas des zappers de H. Clark

Pour plus d'informations sur cette personne d'exception et son travail, lisez sa biographie condensée. 
Elle en vaut la peine : Biographie de R. R. Rife




Bob Beck s’intéresse à des travaux menés au Collège de médecine Albert Einstein, New York (1991), et
aboutissant sur un brevet d’invention (Patent # 5,188,738)

Ces chercheurs ont découvert qu’un faible courant de 50 à 100uA (1uA= 0.000 001Ampère) est suffisant
pour réduire de 50% à 95% la virulence du virus du SIDA ( et bien d’autres virus par la même occasion). 
Ils pensent à utiliser une machine à dialyse pour “ purifier/électriser ” le sang à l’extérieur du corps.

Bob Beck, doté d’un esprit inventif hors du commun, trouve un moyen très simple d’appliquer ce courant au
sang sans violer l’intégrité du corps.

Cette “ électrification ” du sang est atteinte par un appareil compact faisant circuler un courant de quelques
milliampères, à travers deux petites électrodes placées à un poignet ou une cheville, le long des artères.

Le purificateur de sang de Bob Beck était né.

Par la suite, il ajouta un Pulseur envoyant des impulsions électromagnétiques se convertissant en courant à
l’intérieur du corps, pour purifier la lymphe et les ganglions lymphatiques, autre source importante d’infection
pour le sang.
L’ingestion d’argent colloïdal en suspension dans l’eau s’ajouta bientôt à son “ coffre à outils ” thérapeutique.
Son génie inventif l’amena aussi à faire un ozoniseur d’eau à partir d’éléments usuels.

Ainsi s’est bâti ce qu’on appelle aujourd’hui le protocole de Beck :
=   Thérapie par les micro-courants pour nettoyer le sang.
=   Impulsions magnétiques pour électrifier les tissus.
=   Boire de l’eau chargée d’ions d’argent (sous forme colloïdale).
=   Boire de l’eau fraîchement ozonée.

La plupart de ces appareils sont commercialisés (avec le Brain Tuner) par la compagnie Canadienne SOTA
INSTRUMENTS, et un appareil portant le nom de “ Boîte Noire ” est commercialisé par la compagnie SCADA (USA).

Le schéma du purificateur de sang, prudemment désigné sous le nom de “ stimulateur de  croissance végétale ” a
été mise gracieusement dans le domaine public par son inventeur.
Vous trouverez ce schéma dans cette page :
Stimulateur_de_croissance_Vegetale

Cet appareil, souvent appelé “ zapper de Bob Beck ” utilise un voltage d’alimentation de 27V, fabrique un
voltage alternatif de 2x27V (environ 50Vcac) à une fréquence de environ 4Hz (7.83Hz/2) et s’utilise en
traitements continus de 1h à 3h.
C’est un outil spécialisé dans le nettoyage du sang, avec une excellente réputation pour cet usage, de la part de
ses utilisateurs..

Cet appareil ne répond pas aux critères du “ zapper de Hulda Clark".

Pour plus d’information sur cette personne, lire la page
Bio : Bob Beck
Ces deux sites ont une bonne information sur BOb Beck et ses appareils.
http://www.sharinghealth.com/
http://www.sotainstruments.com/
 
 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être
ZAPPER  #1/2

Le zapper de H.Clark

Le plus simple zapper...

Généralités
ZAPPER  #2/2

Les appareils Rife

Zapper de Bob Beck

Zapper de H. Clark

Les générateurs de fréquence

À peu près en même temps  
(environ 1990), deux chercheurs  
trouvent, par des chemins biens  
différents, un moyen simple  
d’utiliser le courant à des fins  
thérapeutiques :
Bob Beck et  
Hulda Clark :