Conclusions  

Voici mon témoignage personnel, sur mes expériences. 
Conditions d'utilisation : Fréquences essayées : 15Hz, 1kHz, 2kHz, 2.5kHz, 5kHz, 10kHz, 30kHz, 32kHz, FV.
Alimentation : 3 à 15V. 
Séquences : 7-20; 28-20, continu jusqu'à 8h

Lors de l'utilisation initiale :
Légère fatigue le lendemain (envie de ne rien faire);  Léger picotement aux points de contact avec les poignées,
disparu en peu de temps.  Légère démangeaison lorsque les poignées sont mises sous les aisselles ou coincé
dans des chaussettes, pour des périodes excédant 2h.  Flatulence pendant quelques jours.

Par la suite :
Le sommeil vient plus vite et est plus reposant (souvent, pas toujours)
Idées plus claires, sensation alerte (souvent)
Maux de gorge bien établis (2), évanouis en 24h.
Sinusites (plusieurs) évanouies en quelques heures.
Mal de dent avec enflure de la gencive : Enflure et mal aigu parti durant la première application.  Mal sourd restant
parti après la 2ème application.  Pas d'autres suites après plusieurs mois.
Plusieurs débuts supposés de grippe ou coup de froid disparaissent en 1 application.
État taciturne, dépressif (rien n'a l'air d'aller...), parti en 30mn.

Commentaires :
=  Je n'ai pas noté de différence dans l'effet des fréquences entre 1kHz et 32kHz, étant en (relative) bonne santé.

=  J'ai noté une différence positive (subjectif) dans ces fréquences lorsque une très basse fréquence (15Hz) y est
ajoutée (M.Zap3)

=  J'utilise les fréquences 30kHz ou FV prioritairement en début d'utilisation (Enlever le mal-aise), la fréquence
5kHz ou 10kHz en fin d'utilisation (Maintien du "bien-aise")

=  Je place la poignée positive proche de la zone à traiter.

=  En zapping général, le voltage peut être assez bas (inférieur à 3V) et être quand même (moyennement)
efficace.  À 5V il est encore étonnamment efficace.

=  Avoir une alimentation constante suffisante (10 à 15V) donne un résultat plus prévisible et enlève le
questionnement du "est-ce assez fort"?

=  5V donne un zapping doux (Pas de picotements ou fourmillements), même avec de l'eau saline. 
Suffisant très souvent.

=  Dans mes essais avec des zappers "super-puissants", dont la sortie "n'écrase pas" (résistance interne
dynamique du zapper proche de 0 ohm), l'effet de "chatouillement" dû au surplus de courant devient désagréable
et on a tendance à l'utiliser moins et moins longtemps. 
Les résultats à court terme sont plus rapides.

=  Les essais avec une antenne sont prometteurs.

=  Lorsque je zappe dans la tête (mal aux oreilles par exemple), je place la poignée positive en haut de la zone à
traiter, et la poignée négative dans la main ou sous l'aisselle du même côté, les essuie-tout humectés avec de
l'eau non salée (diminuer le courant). 

=  Je reste prudent dans une application proche de la tête avec la résistance interne des M.Zap de 1 kohm, que je
juge trop basse pour cette zone

=  Mon zapper me suit partout dans mes voyages, comme trousse d'urgence passe-partout.


Tendances actuelles


La tendance actuelle consiste à utiliser des fréquences plus basses, basé sur le calcul tendant à démontrer
que la pénétration des fréquences serait meilleure.

Si cette théorie s'avère exacte, la fréquence de 30kHz serait meilleure pour une utilisation "externe", les
fréquences 1 à 2.5kHz seraient meilleures pour un effet plus en profondeur (voir "Commentça marche =>
Annexe 1 - Effet de peau).

Je n'ai pas perçu de différence marquée lors de mes expériences entre les différantes fréquences.

Par contre, l'effet de la fréquence 15Hz m'est familier :  Mes expériences précédentes avec des CES (Craneal
Electro-Stimulation, Très Basses Fréquences), me laissent croire à un effet d'entraînement cérébral semblable à la
prise d'une tasse de café, pas de caféine, ou à une activité cérébrale "bien alerte", qui s'ajoute à l'effet de
zapping.


La tendance actuelle consiste aussi à utiliser des temps de plus en plus longs et répétés. 

Le cas le plus "poussé" est Don Croft et son "Terminator", zapper à 15Hz, en dehors des sentiers classiques, qui
se porte 24h et plus...

Nous voyons deux explications à ce zapping en durée :

L’action du courant électrique sur le corps humain dépend de la quantité d’électricité, qui elle, dépend
principalement du courant qui y circule, et du temps d’exposition

Quantité = Courant x Temps 

Cette  tendance s’explique bien ainsi, car si le courant doit être limité à un facteur sécuritaire, seul le temps peut
changer.

Cette tendance peut s’expliquer aussi par la difficulté du zapper seul à atteindre certains organes creux très bien
protégés contre le passage du courant.  Une fois que le gros de l’élimination est passé, des utilisations plus
longues et répétées finiront par avoir un effet sur ces zones (et notre système immunitaire, moins engorgé par les
urgences, pourra faire un bien meilleur travail, surtout dans ces zones). 

En pratique, plus la fréquence est basse, plus le courant est bas, et plus le temps devra être long pour un résultat
équivalent 


CCS (Source de Courant Constant) :  Une solution élégante à un problème épineux.

"Vous devenez ce que vous mangez"  Avez vous déjà entendu ce proverbe?
C'est aussi valable pour les circuits électroniques: Ils valent ce que vaut leur alimentation.

Appliqué aux zappers, cela veut dire que l'efficacité de cet appareil suit de près le voltage de la batterie,
diminuant de 9.5V neuve, à moins de 5V en fin de vie.

Une solution "évidente" consiste à diminuer la résistance de sortie à 0 ou presque.  En faisant cela, les
constructeurs diminuent ou enlèvent une sécurité essentielle au zapper, et ces appareils n'ont plus de contrôle
sur le courant délivré.  Cette brillante et peu onereuse solution doit être utilisée avec précaution.  Un peu de
"cela" ne nuira pas.  Beaucoup trop de "cela", et vous pouvez vous trouver avec un zapper dangereux, appelé
"votre zapper"

Avoir une source de voltage constant (CVS) est déjà une amélioration sur la connexion directe à la batterie.  Et
vous pouvez mieux contrôler le courant MAXIMUM de sortie (en cas de court-circuit).
Vous  pouvez fabriquer cette CVS à partir d'un éliminateur de batterie, ce qui a déjà été discuté plus haut! (No,
No!)

Vous pouvez aussi le faire à partir de votre batterie, avec un survolteur-régulateur.  C'est pas mal mieux.  Et vous
gardez toute votre autonomie.

Il y a un dernier élément dans ce problème, qui échappe au contrôle des concepteurs de zappers : La charge.
Comment votre corps va réagir à cette source de voltage?
De bien des façons, toutes différentes, dépendant :
=  De la fatigue, la santé, l’âge de la personne ;
=  De l’état hygrométrique de la peau aux points de contact ;
=  De la qualité de la peau ;
=  De la surface de contact ;
=  De la tension appliquée entre points de contacts.
Et de la plus haute importance pour nous : De la fréquence utilisée.

Il n'y a qu'une façon de garder le contrôle du courant circulant en vous : Agir sur le courant et non sur la
tension, en ayant un dispositif électronique très rapide (temps de réaction inférieur à 1 micro-seconde) pouvant
varier sa propre résistance interne pour compenser pour les variations imprévues de la charge (vous).
Ce circuit porte un non en électronique : Une Source de Courant Constant très rapide.
Finies les résistances internes trop faibles (ou très hautes).
Finis les circuits à "onde constante", "onde stabilisée" et autres noms ronflants.

Pour la première fois dans le monde des zappers, ce circuit résout deux problèmes en même temps :
Sécurité : Vous avez l'assurance que votre zapper vous donnera le courant demandé, celui-ci étant sous contrôle
en tout temps, contrairement aux circuits d'onde stabilisée (en voltage, non en courant).
Résistance interne limitant le courant : Inutile, puisque ce circuit MAINTIENT le courant au niveau désiré, par sa
propre conception.  Allant plus loin, notre CCS a un contrôle de son intensité, pouvant être ajustée de environ 2mA
à environ 8mA, vous donnant le bon montant de courant qui permet une séance confortable et tolérable.
Une puissance fiable : Même si votre corps change sa résistance interne, le circuit CCS changera ses paramètres
vous donnant le courant désiré, sans le dépasser, avec un excellent transfert des hautes fréquences.

Tout ceci est fait avec un voltage constant et fiable de 10.8V, sans souci pour l'usure de la batterie.
Que demander de plus, sinon que tous les zappers soient équipés d'un VCCS? (un jour, ce sera le cas)

Commentaire personnel final :

=  Jusqu'ici, aucun effet secondaire
autre que des désagréments
mineurs de désintoxication, n'a été
noté ou rapporté de mon côté.

=  Un commentaire amusant qui
revient régulièrement est la
constatation de la disparition de
plusieurs malaises anciens qui
n'avaient rien à voir avec l'achat
ou l'utilisation initiale du zapper,
et la sensation d'un surplus
agréable d'énergie disponible
(hautement subjectif, j'en
conviens).

Antonio Gomez, utilisateur curieux
et fabricant du MZ.
Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.


 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être