Comment utiliser le zapper 


Séquence classique et variantes


Il était une fois...

L'histoire de zapper a commencé avec une séquence divulguée par la Dre. Clark dans son premier livre : "The
cure for all Cancers" -1993, qui est devenue depuis un classique.  Cette séquence suit le raisonnement
suivant :

=   Une première application du Zapper à 30kHz, pour 7mn, se débarrasse des parasites les plus vulnérables.
=   Une attente de 20 à 40mn permet aux parasites vivant dans ces parasites de se manifester et devenir
ainsi vulnérables.
=   Une deuxième application du Zapper à 30 kHz pour 7 mn se débarrasse des parasites devenus
vulnérables.
=   Une attente de 20 à 40mn permet aux parasites cachés à l'intérieur de la "2ème vague", de devenir
vulnérables à leur tour.
=   Une troisième application du Zapper à 30 kHz pour 7 mn s'occupe de ces derniers parasites,

On pourrait continuer ainsi pour une 4ème et 5ème application, mais le peu qui reste fait la joie des globules
blancs, qui se sentent alors moins minoritaires.

Nous appelons cette séance la 7-20
=   7mn d'application
=   20mn de pause
=   Répété 3 fois.

Cette séquence originale 7mn ON, 20mn pause, répétée 3 fois a donné de très bons résultats et la pause
permettant aux survivants de se manifester a du bon sens. 

Le temps actif de 7mn peut être réduit jusqu'à 3mn`, au tout début, si les effets d'élimination sont trop
importants.
7mn est mieux, car il donne le temps d'agir sur tous les parasites, incluant les vers (à condition, bien sûr,
que le courant les atteigne).  Ce temps actif peur être aussi augmenté à 20mn ou 30mn (ou plus), en
laissant toujours 20 à 45mn de pause entre les périodes actives.  Cela donne des séquences très "fortes".

Les séquences automatiques étant plutot rares, beausoup ont expérimenté avec bonheur, le zapping en
durée

Ce zapping en durée (20 à 30mn minimum) a de plus en plus d'adeptes, car il est plus facile d'application.

Je crois que le zapping séquencé (7-20) et le zapping en durée ont tous deux leur place.


Programme initial d'utilisation


Voici un guide d'expérimentation pour une prise de contact initiale :

Lors de l'utilisation initiale, une période de 6 à 12 semaines en utilisation journalière vous permettra de vous
familiariser avec l'utilisation et les effets du zapper. 

Par la suite, cette expérience initiale vous permettra de l'utiliser avec ... expérience et profit.

Suivez les règles importantes #1 et #2 citées plus haut, en tout temps.

Fréquence de 2.5kHz à 30kHz.
a)  1 séance par jour, 7-20 pendant 7 jours, jusqu'à ce que fatigue et élimination soient résorbés.

Si fatigue ou élimination pose problème, arrêter 1 ou 2  jours. et recommencer au début.  Valable
tout au long de ces expériences.  Restez alerte et curieux.  Utilisez votre bon sens.  Un zapper n'est
pas un jouet.

b)  Continuer pendant 3 jours de plus.

c)   2 séances par jour 7-20 pendant au moins 1 semaine, ou jusqu'à ce que fatigue et élimination soient
résorbés. 

d)   Continuer pendant 5 jours de plus

e)   3 séances par jour 7-20 pendant au moins 1 semaine, ou jusqu'à ce que fatigue et élimination soient
résorbés. 

f)   Continuer pendant 5 jours de plus

g)   Tout va bien?  Alors on continue à 3 séances par jour pendant encore 1 semaine.  On devrait être
proche de 5 à 6 semaines.

h)   Essayez maintenant un zapping en durée pour remplacer le zapping 7-20 à 3 fois par jour :

Commencez par une séance 3 fois 28mn, séparées de pauses de 20mn pendant une semaine. 

Si tout va bien, remplacez cette séance de 28-20 par une séance de 1h en continu

Continuez aussi longtemps que votre bien être sera en progression

À partir de là, c'est à vous de jouer, à votre rythme et à votre durée.

Pourquoi avoir suivi cette progression ?
=  Elle vous permet de suivre votre rythme d'élimination avec un minimum d'inconfort. 
Si celui-ci apparaît, ralentissez. 
Avez-vous jamais entendu l'expression "Va doucement, nous sommes pressés" ? 
C'est un bon endroit pour la mettre en application!

=  Elle vous permet de vous familiariser avec votre zapper et ses effets, tout en lui permettant de faire son
travail efficacement.

=  Elle vous donne un bon point de référence pour comparer les autres fréquences, durées et utilisations.

Fin de cette première série d'expériments.

Bienvenue dans notre confrérie des zappeurs anonymes!


Autres façons de se connecter


Pour augmenter la surface de contact (et diminuer la densité de courant par cm2, ce qui rend le passage de
celui-ci plus confortable), vous pouvez utiliser deux plaques de cuivre ou aluminium recouvertes d’essuie-
tout humectés, pour pouvoir déposer vos pieds.
Avec la même idée en tête, vous pouvez aussi utiliser les (2) plaques sur une borne, et les deux poignées sur
l’autre, ce qui augmentera le passage du courant (traitement «plus fort» ).

La compagnie Parazapper utilise une autre façon de se connecter :
La plaque négative est placée sous un pied sain, et les trois autres électrodes sont connectées ensemble au
pôle positif, maximisant ainsi l'effet du pôle positif (voir "polarité", ci dessous)



À propos de la polarité :

Dans un zapping général, la polarité a peu d’importance. 
Il est pourtant intéressant de savoir que le pôle négatif génère des ions négatifs (électrons) et facilite la
multiplication de la vie.  Mettre ce pôle négatif dans un endroit infecté ne fera qu’aggraver la situation, en
multipliant  virus et bactéries. 
Complémentaire, le pôle positif génère des ions positifs (particules élémentaires de métal dont ce pôle est
constitué).  C’est pourquoi il est conseillé d’interposer un chiffon de coton ou de papier humide entre la
poignée (généralement en cuivre) et la peau, pour éviter la migration du métal dans le corps.  Le pôle positif
empêche la prolifération de la vie (intéressant si cette vie est nuisible) et attire un champ très riche en
électrons (éliminant les tissus malades et favorisant les tissus sains) qui se dirigent vers ce pôle. 
Si vous voulez expérimenter le zapper dans un endroit précis du corps, utilisez un endroit sain pour le pôle
négatif et placez le pôle positif proche et «loin» de l’endroit visé. 

Exemple :
2 plaques connectées sur le pôle négatif (sortie noire du zapper) sont en contact avec les pieds (n'ayant
aucun problème particulier) Ces deux plaques, en augmentant la surface de contact, diminuent la résistance
au passage du courant et augmentent le confort de ce côté (Plus de surface = moins de densité = moins de
fourmillement).
La poignée rouge connectée au pôle positif du zapper est placée proche de la zone visée, en mettant celle-
ci entre les deux pôles.


Limites du Zapper


Dans toute documentation portant sur les Zapper, il est suggéré, en parallèle avec
l’utilisation d’un Zapper, l’utilisation de traitements visant à nettoyer le foie, les reins, les
intestins et autres places trop bien protégées contre l’action en surface d’un Zapper.

Pourquoi? : Le principe essentiel du zapper repose sur de petits courants électriques, allant par le parcours de
moindre résistance (sang, lymphe, fluides corporels, ...) et très peu reste pour les organes creux, comme la tracte
intestinale, l'intérieur des "pierres" dans les reins, et autres endroits à haute résistance électrique.  D'autres
moyens doivent alors être pris.

Règle importante Numéro_1
Faites des séances de zapping
complètes :
=  soit 3 fois 7mn, séparées de
20mn de pause (total de 61mn)
=  soit une séance de 20 à 30mn
(ou plus) en continu.

Faute de quoi, vous risquez de
laisser libres dans votre système
des parasites (vivant normalement
dans des parasites plus gros) et
causant des désagréments
inopinés (gorge irritée, coup de
froid soudain, malaises divers ...

Règle importante Numéro_2
Si les désagréments d'élimination
sont TROP dérangeants, c'est
parce que le traitement est TROP
énergique POUR VOUS.

Diminuez l’exposition
et/ou espacez les séances
et/ou arrêtez quelques jours . 

Votre confort est votre meilleur
conseiller.

Règle importante Numéro_3
Vous êtes grand maintenant. 
Vous êtes responsable maintenant
De vos actes, de vos initiatives
et de leurs résultats.
Vous expérimentez une technologie
nouvelle de votre propre initiative,
pour vous et sur vous.

Aucune garantie quant aux
résultats n'est offerte, ou sous-
entendue, et toute observation
d'une quelconque amélioration de
votre santé est simplement due à
des causes naturelles et n'a rien à
voir avec votre zapper, qui, au mieux,
se contente d'éliminer des
parasites.  OK?
 
Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.


Utilisation de base
Dans cette page

Séance classique

Programme initial

Règles importantes

Autres façons de se connecter

Limites du zapper
Règles importantes
 
 
 
 

Il reste un domaine encore vierge à l’utilisation des Zapper, et c’est celui de l’agriculture, avec tous ses problèmes
de parasites indésirables, de moisissures et autres, autant sur les plantes que sur les animaux.

Pour une utilisation plus spécialisée, procurez-vous le livre « The Prevention of all Cancers » H.R.Clark, PhD,
NDm où il est question, entre autres : Chapitre 5 : Homergraphy; Chapitre 18 : Zappers, plate-Zapper,
Zappicator.

Le livre « The Cure for all Diseases », même auteur, vous donnera une multitude d’applications et de
recommandations complémentaires aux Zappers.
 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être