Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.


Chapitre II : 

  LE ZAPPER ET L'ÉLECTRICITÉ 


Pour comprendre l’action du zapper, il est bon de rappeler quelques notions simples de l’électricité, telle
qu’utilisée dans ces appareils.

Pour commencer, délimitons le danger de l’électricité :
Il est vrai que l’électricité peut tuer.  Tout comme l’eau.
Pourtant, ce sont deux éléments essentiels à la Vie.  Pas d’eau, pas de Vie. 
Lorsque les activités du cerveau cessent de produire des signaux électriques, la mort est déclarée.

Plusieurs des points importants exposés ici sont très bien documentés dans un langage simple et imagé.

Pour référence : Une ampoule électrique de 100W utilise environ 450mA sous le 220V, et 900mA sous le
110V.  Un voltage alternatif de 220V a un voltage crête à crête de 600V+  Dans mon travail de technicien de
contrôle en milieu industriel, il m’arrivait, de temps en temps, de me mettre au courant de façon choquante,
avec des circuits de 550V alternatif.  Pouvoir jurer en plusieurs langues soulage beaucoup dans ces
occasions…  Je suis toujours là pour le raconter.

Un zapper, tel que conçu par la Dre Clark, est essentiellement un “ métronome électronique ” (un oscillateur)
délivrant un signal variant entre 0 et 9V.
Un composant (résistance de environs 1000_Ohms) limite le courant maximum (lorsqu’on court-circuite la
sortie) à 0.009A (9mA).  Votre zapper est en sécurité.  VOUS AUSSI.
Comme notre corps a une valeur de résistance au passage du courant de environ 1000_Ohms lui aussi (à 30
000Hz), le courant maximal (courant crête) du zapper au travail est de environ (9V/2000_Ohms) 0.0045A ou
4.5mA.

L’oscillateur à l’intérieur du zapper passe la moitié du temps à 9V, l’autre moitié à 0V, ce qui nous donne un
courant moyen de environ 4.5mA/2= 2.25mA.

Notre corps est assez sensible pour détecter un petit courant de 0.5 à 1mA.  Nous pouvons donc “ sentir ”
le passage du courant provoqué par le zapper.  Certains seront incommodés, d’autres pas.  On s’y habitue
assez facilement.
En comparant ces chiffres à ceux fournis par notre document de référence, le zapper, tel que conçu par la
Dre Clark, est un appareil somme toute assez inoffensif, au point de vue électrique.

Nous voici rassurés. 
Cessons donc d’être effrayés par l’usage ou les sensations bizarres du zapper “ de base ”.

 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être

Deux contre-indications reviennent souvent avec le zapper :
1_ Ne pas utiliser si on porte des appareils essentiels à notre survie, tel un pacemaker.
Pourquoi : Le passage d’un courant, même très petit, à travers ces appareils très sensibles POURRAIT interférer avec leur fonctionnement.
2_ Ne pas utiliser si on est enceinte.
Pourquoi : Un foetus est un amas cellulaire en plein développement, utilisant des micro-courants dans son effort vital.  S'injecter des courants
autres que ceux nécessaires peut donner des résultats imprévus, même si le placenta est un excellent protecteur.

Les problèmes reliés à l’usage du zapper sont presque toujours d’ordre “ détox ” et ne surprendront pas les utilisateurs de médecines “ naturelles ”,
ou les adeptes du jeune thérapeutique, ayant une aggravation momentanée de leur état, avant de se rétablir. 
Ces problèmes peuvent être sérieux!  De quoi s’agit-il?

Une rumeur persistante laisse croire que nous serions tous porteurs de ½ kg à ¾ kg de parasites de toutes sortes.  Si vous vous débarrassez trop
rapidement de toute cette masse, elle peut facilement dépasser la capacité d’élimination du foie, des reins, des intestins, …
Un très mauvais “ quart d’heure ” qui peut aussi durer quelques jours…


Les trois questions les plus courantes posées à propos d’un zapper sont :
1_  Quel est le meilleur zapper
Réponse : Celui que vous avez sous la main, en état de marche, lorsque vous en avez besoin.
2_  Quelle est la meilleure fréquence
Réponse : N’importe laquelle, de 10Hz à 500 000Hz. Le choix est large.
3_  Pourquoi vous dites que le zapper fait du bien, alors que mon état est bien pire après l’avoir utilisé?!
Réponse : Arrête d’exagérer, pauvre schtroumpf!  (souvent dit plus poliment, mais l'intention y est) Un zapper n’est pas un jouet !  Écoute ton
corps qui te dit : “ Va doucement, on est pressé! ”. Lis le manuel, au chapitre : “ Avant d’utiliser un zapper, vous devriez savoir que… ”

Vous devez apprendre à écouter votre corps : Le zapper tue des parasites par millions, et votre pauvre corps fait ce qu’il peut pour se
débarrasser de tous ces cadavres et toxines.  Si vous utilisez un zapper pour la première fois, avec ou sans désintoxication, suivez votre rythme
sans dépasser votre limite de confort, qui est différente d’une fois à l’autre, d’une personne à l’autre.

Voici deux conseils que vous trouverez dans nos manuels :
“ Si les effets secondaires sont TROP dérangeants, c'est parce que le traitement est TROP énergique POUR VOUS : Diminuez l’exposition et/ou
espacez les séances. ”

“ Alors, si vous vous sentez mal après avoir utilisé votre zapper, réalisez que ce n’est pas celui-ci qui vous rend indisposé, mais votre corps,
travaillant très fort et de façon soutenue, pour se débarrasser de tous ces débris, cadavres et toxines. ”


Dans le document de référence cité plus haut, il y a une formule qui s’applique aux zappers aussi, et dont personne ne parle :

“ C'est la Quantité d’Electricité qui conditionne l'effet produit par le courant électrique dans le corps humain. :  Q = I x T ” (Quantité de
charges électriques = Intensité du courant  x  Temps d'exposition)

Un zapper super puissant obtient son effet avec un gros courant, et un petit temps d’exposition.  Il dort souvent dans un tiroir : Trop puissant :
Les poils du nez frisent…
Un zapper moins puissant, mais plus confortable a un plus petit courant, et vous devez l’utiliser plus souvent, POUR LE MÊME RÉSULTAT.


L’utilisation du zapper peut se faire en tout temps, avant, pendant ou après une cure de détox.
À quel rythme?  Tout se joue dans cette question.  Suivez votre confort…

Un dernier point, souvent escamoté… ou exagéré.
Le passage d’un petit courant dans votre corps semble stimuler les échanges inter-cellulaires (les cellules communiquent mieux) et
exciter/réveiller les “ soldats ” de votre corps, qui deviennent soudainement affamés de microbes.
Résultat_1 : Votre système immunitaire fonctionne mieux et se débarrasse du trop plein accumulé.
Résultat_2 :  Si vous avez des substances en transit dans votre corps (médicaments, drogues alcool, …)  le “ commerce intercellulaire ” accéléré
rendra la distribution de ces substances BEAUCOUP plus active (jusqu’à 20 à 30 fois).  Ce phénomène, faussement appelé “ électroporation ” par
certains, a été noté par plusieurs.  Si vous prenez des médicaments, l’emploi du zapper le matin, avant d'avaler votre dose quotidienne de
dépendance médicale serait (conditionnel) plus approprié. 
Surveillez les effets du zapper, et faites corriger le dosage de vos médicaments par votre médecin, au besoin.  Ce point est à surveiller, mais
n’agit pas tout le temps, et sur tous de la même façon. 

Si vous essayez le zapper avec des substances dérangeantes pour le corps (légales ou non), vous pourriez faire une expérience ultime de
sélection naturelle. 

SOYEZ PRUDENTS:  LE ZAPPER N’EST PAS UN JOUET!
VOUS ÊTES L’EXPÉRIMENTATEUR… ET L’OBJET DE L’EXPÉRIENCE!
Chapitre_1 : Introduction

Chapitre_2 : Le zapper et
l'électricité (dangereux, le
zapper?)

Chapitre_3 : Les limites du zapper

Chapitre_4 : Si un zapper de
base est si simple et
indépendant de la fréquence,
pourquoi mettre autant
d’emphase sur cette fréquence?!?

Chapitre_5 : La fréquence dans un
zapper : Ondes carrées et
harmoniques

Chapitre_6 : Quelques solutions
au zapper en fréquence

Chapitre_7 : Les avantages d'un
balayage en fréquence, Tendances
actuelles et avenir du zapper