Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.


Chapitre III :

  LES LIMITES DU ZAPPER (de base)  


Nous parlons toujours du zapper de base, tel que décrit par la Dre Clark, et relativement indépendant de la
fréquence.
La Dre Clark construisit son zapper avec une fréquence de environ 30kHz, bien qu’elle décrivit une fréquence
de 10Hz à 500.000Hz comme utilisable.
Elle utilise aussi une résistance interne au zapper de 1000_Ohms.
Pourquoi? 

Sans entrer dans des formules et calculs mathématiques usuels en électronique, disons que l’ensemble :
électrodes sous forme de tubes en cuivre et la surface de peau impliquée dans son contact,  vont donner
pour le corps humain une résistance au passage du courant de environ 1000_Ohms à 30kHz, en supposant
une capacité de la peau de environ 5 nanofarads.

En mettant une résistance de sortie égale à cette résistance interne (1000_Ohms, nous aurons un transfert
optimum d’énergie du zapper vers le corps humain.

Madame Clark savait ce qu'elle faisait, côté électronique.

Note : Tout ce calcul est basé sur une capacité de 5 nanofarads, ce qui peut varier pas mal d’un humain à
un autre, d’un moment à un autre, et d’un type d’électrodes à un autre.

Avec une sortie de voltage de environ 9V, nous aurons alors le 8V/(1000_Ohms+1000Ohms)= 4.5mA
mentionné dans le “ chapitre ” précédent.

Si la fréquence augmente, la résistance de la peau diminue.
Si la fréquence diminue, la résistance de la peau augmente
La formule électronique employée ici est Xc = 1/2PiFC
Avec Xc = Réactance capacitive
Pi=3.14
F (fréquence) en Hertz
C (capacité) en Farads.

Questions et commentaires :


… que conclues tu sur le zapper de base ?

Revoyons le résumé de ce que j’appelle “ le zapper de base ”
Schéma de base : Celui proposé par la Dre Hulda Clark.  Voir cette page :

Il manque à ce zapper une résistance de environ 30k_Ohms entre la sortie et l’alimentation, pour obtenir le fameux offset.

M.Zap4_TN1
Ce zapper est une copie presque conforme du premier, avec quelques améliorations
Caractéristiques :
Alimenté directement par une pile “ ordinaire ” 9V
Fréquence : 10 à 500 000Hz, 30 000Hz très bon.
Sortie exclusivement positive, offset de 0,25V (ou plus) très bon.
Voltage de sortie entre, environ, 5 à 10V crête.
Résistance interne de sortie : environ 1000_Ohms
Utilise la plupart du temps un circuit 555. 
7555 de Philips ou TI555 de Texas Instruments sont deux exemples CMOS recommandables

Note : Dans ce montage, nous avons une sortie de forme carrée, ce qui n’est pas mauvais du tout (plus d’énergie disponible).
Contrairement à ce que beaucoup affirment, une simple onde sinusoïdale (plus difficile à fabriquer avec un circuit logique) serait
bonne aussi. 
C’est ce que j’offre dans l’exemple du VeloZap, utilisant un alternateur de bicyclette pour fabriquer un zapper ultra simple coûtant moins de 2
euros.

Ce que j’en conclue?
1_ Ce zapper est tellement simple à construire, que vous pouvez en monter un pour moins de 20 Euros en pièces, ou en acheter un pour moins de
50 Euros. (j’en ai vu aussi pour 100 Euros et plus!)
2_ C’est un appareil (presque) inoffensif, fonctionnant avec une batterie de 9 à 12V, et avec seul effet secondaire reconnu, un surplus
d’élimination, qui ME prouve que cet appareil aide mon corps à éliminer quelque chose qu’il n’aime pas (les amis de mon corps sont mes amis, et les
ennemis de mon corps….
3_ Légalement parlant, s’il est aussi efficace que certains le croient, il fait courir un danger réel à toute l’industrie pharmaceutique, dont notre
économie nationale semble dépendre, et il doit être utilisé seulement pour expérimenter cette “ technologie ” pour soi et sur soi.  Il sort du cadre
très strict du domaine médical occidental, et ne doit pas être utilisé dans un “ acte médical ”, ou décrit comme un médicament.
4_  L’essayer sans parti pris, c’est l’adopter, et souvent le recommander.
5_  L’ignorer est, à mon sens, un acte d’auto-sabotage (conscient ou non) dont la “sélection naturelle” apportera un éclairage
intéressant.

À partir de cette base, nous pouvons le bonifier d’une “ valeur ajoutée ” avec beaucoup de “ fonctions sympathiques ” pour lesquelles nous
sommes prêts à dépenser un peu plus (ou beaucoup plus).

Savoir distinguer le minimum indispensable du superflu agréable est une fonction intellectuelle qui brille souvent par son absence, et que les
vendeurs savent exploiter avec beaucoup d’adresse.


Penses -tu que l'on peut brancher un convertisseur de courant 220V/9v sur le MzaP 3a? Avec quel ampérage? C'est surtout pour
l'orgone.

Le M.Zap3 a été conçu pour une utilisation EXCLUSIVE avec des batteries 9V. 
Il ne produit pas d’orgone, tel quel.

Le M.Zap3 a un circuit électronique à son entrée convertissant le voltage de la batterie variant entre 9.5V (neuve) jusqu’à 5.5V (usée) en un
voltage constant de 11V, pour les circuits de sortie.
Ce type de circuit, pourtant très utile, est rare avec un zapper.  Ce circuit ne supporte pas un voltage supérieur à 10V.

Un convertisseur de voltage 220V/9V (ou même 220/6) a très souvent un voltage NETTEMENT supérieur au voltage indiqué (9V) et pourrait
détruire les circuits internes du M.Zap3.

Je crois que c’est une très mauvaise habitude que de brancher un zapper, quel qu’il soit, sur le 110V/220V.  Même si l’usage n’est que
pour de l’orgone. 
L’habitude prise, tu continueras à utiliser ce convertisseur, même lorsque tu utiliseras le zapper… en zapper sur toi. Et ça, c’est un
gros No! No!


… est ce que tu penses que le zapper de base est efficace contre Lyme comme semble le penser Hulda Clarck quand elle dit que le
zapper detruit en sept minutes toutes les bacteries, virus et parasites…

Voici copie partielle d’un email que j’ai envoyé à ce sujet :

Tiens compte que mes connaissance sur la maladie sont limitées et non officielles : Je ne suis pas médecin.  Je me considère plutôt comme un
technicien des zappers.

Ce n’est pas la première fois que j’entends parler de la maladie de Lyme.
Certains articles concernant les zappers parlent d’amélioration, d’autres (moins crédibles à mes yeux) parlent de “ guérison ” rapide et définitive.

Cette maladie est assez récente et semble déconcerter les médecins.
Voici quelques sites où te renseigner.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Borr%C3%A9liose
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_Lyme
http://www.francelyme.fr/

Le plus crédible de ces sites, pour moi,  est www.mercola.com, en anglais, mais avec un traducteur en français pas trop mauvais.
http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2009/08/04/Dr-Klinghardts-Treatment-of-Lyme-Disease.aspx

Cet article est destiné à ton médecin.
http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2000/07/23/bee-venom-lyme.aspx

Pour les amibes, voici un autre site d’information.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Entamoeba_histolytica

En ce qui concerne les zappers : Voici quelques règles générales les concernant :
Leur effet est basé sur le passage d’un faible courant (environ 0,000 1 Ampère) à destination : Les parasites. La fréquence est un moyen et non
un but, dans ce contexte.

Ceci (passage d’un petit courant continu) explique l’effet zapper.  Il a une très bonne réputation contre toute sorte de parasites, mais a aussi ses
limites.  La maladie de Lyme, pour ce que j’en ai lu, est proche de la limite de ce qu’un zapper peut accomplir et pourtant "donne" des
problèmes d'élimination assez forts.

La fréquence est une autre histoire et a une autre façon d’agir.

Il est possible de “ mélanger ” les deux effets pour en augmenter la portée du zapper.
C’est ce que le Deluxe et ses modules essaie de faire.
Je crois que ce zapper a un module dédié à Lyme.  À vérifier. 
À vérifier aussi avec eux si ce module est RÉELLEMENT efficace, et dans quelles conditions.

D’après la Dre H. Clark dans son livre La cure de toutes les maladies, pp 563, la fréquence de cette maladie (Borellia burgdorferi Lyme disease) va
de 378.95kHz à 382kHz, avec un traitement en 3mn de 380kHz.

“ le zapper de base est efficace contre Lyme comme semble le penser Hulda Clarck quand elle dit que le zapper detruit en sept minutes
toutes les bacteries, virus et parasites ”

Dans des conditions idéales, je le crois.
Dans le cas qui t’intéresse, je crois aussi que cela sera long (beaucoup de traitements) si tu emploies le zapper seul.

Si tu as un zapper avec des fréquences ajustables comme le M.Zap4R, tu peux demander que la fréquence de 29.2kHz soit ajustée à la place de
30kHz (380kHz/13= 29.2kHz), et que la fréquence_2 soit ajustée à 2.516kHz (380kHz / 151= 2.52kHz)

Je reviendrai sur ces calculs bientôt, lorsque le zapper sous son aspect “ fréquences ” sera “ démystifié ”

Je ne peux pas te donner une quelconque garantie que ces ajustements feront effet (c’est contre la Loi). 

Si j’avais cette maladie, j’utiliserai le zapper ajusté sur ces fréquences, comme outil pour nettoyer le terrain, en général, et Lyme en
particulier (cela aidera le système immunitaire, mon MEILLEUR outil, à s’occuper plus de ce problème, étant moins occupé par d’autres urgences),
et ajouterai en parallèle tout autre outil efficace contre ce fléau, pour en renforcer l’effet global.


Le zapper de base est un outil à spectre large, bon pour tout en général, sans aucune précision en particulier. 
Le M.Zap4r permet de choisir une fréquence en particulier, et change une "canardière" qui arrose partout, en un "fusil tireur d’élite" qui peut choisir
une fréquence en particulier.

Le texte qui suit peut servir à toute personne voulant se monter son propre zapper. 
Ces ajouts sont faciles et peu onéreux.
Il y a deux différences à noter entre ce zapper et celui décrit sur mon site (M.Zap4_TN1 - TN voulait dire “ Tout Nu ” ) :
1_ Une résistance entre la sortie du zapper et l’alimentation (patte 4 ou 8 du 555) d’une valeur de 30k ou 33k est à ajouter dans ton zapper.  Elle
va élever le voltage à environ 0.25V lorsque le 555 est bas, produisant le maintenant fameux “ offset ” de 0,25V (La sortie ne doit jamais aller du
côté négatif).

2_ Ajoute un petit potentiomètre ajustable de 10k EN SÉRIE avec R2 (coût approximatif de 1 ou 2 Euro, pour un multitour de 15 tours), entre les
pattes 6 et 7 du 555.  Ce potentiomètre te permettra de changer la fréquence de sortie de environ 10kHz à 35kHz avec précision.
Il te faudra maintenant un fréquencemètre pour ajuster la bonne fréquence.

En se fiant aux fréquences trouvées en fin du livre LCDTLM pour Lyme (380kHz), ajuster ton zapper à 380/13=29.2kHz ou 380/15=25.33kHz ce qui
devrait convertir ton appareil en un zapper à spectre large, qui, de plus, ciblera avec ses harmoniques, la fréquence particulière de 380kHz (Lyme)

Comme tu le fais remarquer, le seul “ danger ” du zapper connu jusqu’ici, est le dérangement causé par l’élimination de toute sorte de parasites,
incluant, j’espère, ceux de Lyme.  Il ne serait pas surprenant si les zones affectées devenaient “ révoltées ” pour quelque temps.  Réduis alors
l’usage du zapper à un niveau tolérable.  Sois patient et ajoute tout autre outil pouvant aider en parallèle.
 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être

Quelques anecdotes techniques de la résistance de la peau :
1_  La peau d’un humain vivant a une très haute résistance au passage du courant continu.
Plusieurs centaines de milliers d’Ohms (l’Ohm est l’unité de résistance, permettant le passage d’un ampère avec une “ force électromotrice ” de 1V)
et peut changer dans de larges mesures, dépendant de son état, et de l’état de son propriétaire…

Cette résistance peut descendre à quelques dizaines de millier d’ohms si elle est humectée.
À cause des couches différentes dont elle est composée, elle agit comme un condensateur électrique, qui malgré un bon isolant dans son milieu,
laisse passer avec facilité les VARIATIONS de courant. 
Le courant alternatif traverse facilement le corps humain.  C’est pourquoi le 50Hz ou 60Hz alternatif du secteur peut être dangereux.

2_ Son zapper s’utilise avec des tubes en cuivre de environ 22mm de diamètre extérieur, et 10cm à 15cm de longueur, ce qui en fait des
électrodes bon marché, exceptes de tout métal lourd (ce qui n’est pas le cas de l’acier inoxydable). 
Lorsque ces électrodes (entourées de papier essuie tout mouillé avec de l’eau salée, il va sans dire) sont en contact étroit avec les mains, ils
forment un condensateur électrique avec la peau en contact de environ 0.000 000 005 Farads, ou 5 nanoFarads (cette valeur n’est qu’un ordre de
grandeur, et peut varier pas mal d’un humain à l’autre, et d’un moment à l’autre.  Elle peut quand même nous servir d’exemple.

Voilà pour le côté “ technique ”


Nous avons donc franchi la barrière protectrice de la peau et nous nous trouvons avec un courant continu moyen de 2mA du côté intérieur
de la peau.
Comme de l’eau qui coule des montagnes vers la mer, il peut emprunter toute sorte de chemins, toujours en empruntant le chemin de moindre
résistance.

Les fluides du sang et de la lymphe sont de bons conducteurs.
L’intérieur des reins et de la tracte intestinale, par exemple. sont très peu touchés par le courant, puisque celui-ci “ glisse ” sur les parois externes
et très peu reste pour l’intérieur.

Assez quand même pour provoquer une légère diarrhée, lorsque la session est trop longue (on exagère)

Le zapper sera donc à son meilleur dans le “ jus ” et sera peu performant à l’intérieur des organes creux.

Le zapper N’EST PAS UNE PANACÉE : Le zapper a des limites.
Il pourra faire “ des miracles ” pour certains, et dans certaines circonstances, et agira avec une lenteur désespérantes pour d’autres, et dans
d’autres circonstances.

Il faut aussi faire une distinction entre un déparasitage d’endroits faciles pour le courant continu (les parasites sont vivants et peuvent être
tués) et une détoxication de produits toxiques sans vie, qui ne peuvent mourir.  Le zapper marche bien dans un cas et pas très bien dans
l’autre.

Aussi, si certains microbes ou virus sont “ cachés ” à l’intérieur de calculs rénaux ou d’endroits difficiles d’accès au courant, ils constitueront des
sources d’infection potentielles, que d’autres “ outils ” pourront atteindre (Cures par les herbes, les fruits frais, jeûne thérapeutique, …)

Ceci est seulement une croyance personnelle :
1_ Je crois que le courant continu d’un zapper est un moyen radical de se débarrasser des parasites traversés par ce courant en quelques
minutes.
2_ Lorsque privés de leur nourriture (souvent exclusive), ces même parasites meurent de faim assez facilement en quelques jours.
3_  Le passage du courant continu semble agir “ comme si ” il réveillait le système immunitaire, qui recommence à fonctionner et à s’occuper
a) des parasites récalcitrants et difficiles à atteindre par le zapper.
b) et aussi à dissocier et se débarrasser des molécules toxiques et / ou isolantes empêchant le “ libre commerce inter-cellulaire.  Le zapper a alors
besoin de plusieurs semaines / mois pour aider le système immunitaire, qui de toutes façons, a moins d’urgences à traiter, dans le sang, la lymphe,
et autres endroits similaires.
Bien sûr, ceci n’est qu’une croyance personnelle sans aucun fondement médical ou scientifique, que vous pouvez, mais n’êtes pas obligés, de
partager.

Une dernière note pour finir :
Un bruit court qu’un zapper avec une fréquence plus basse aurait “ une meilleure pénétration ”, avec un mystérieux “ effet de peau ” qui
permettrait à une fréquence de 2.5kHz de “ pénétrer ” 3.5 fois plus qu’une fréquence de 30kHz.
Lisez mes croyances à ce sujet dans cette page :

Comme expliqué plus haut, le courant circulera ou bon lui semblera.
La fréquence circulera d’autant mieux (avec certaines limites) que la fréquence est plus haute.
Environ 12 fois mieux à 30kHz qu’à 2.5kHz (revoir formule Xc=1/2piFC)
Demandez à ces croyants pourquoi ils s’arrêtent à 2.5kHz, et ne vont pas plus bas?  Après tout, en suivant leur raisonnement, une fréquence de
0Hz aurait une pénétration infinie.

Note en souriant : Un zapper avec une fréquence de 0Hz, moi j’appelle “ ça ” une pile de 9V toute nue…
Pas de quoi vendre beaucoup de zappers!!
Chapitre_1 : Introduction

Chapitre_2 : Le zapper et
l'électricité (dangereux, le
zapper?)

Chapitre_3 : Les limites du zapper

Chapitre_4 : Si un zapper de
base est si simple et
indépendant de la fréquence,
pourquoi mettre autant
d’emphase sur cette fréquence?!?

Chapitre_5 : La fréquence dans un
zapper : Ondes carrées et
harmoniques

Chapitre_6 : Quelques solutions
au zapper en fréquence

Chapitre_7 : Les avantages d'un
balayage en fréquence, Tendances
actuelles et avenir du zapper