Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.


Chapitre V :

  La fréquence dans un zapper 

  : Ondes carrées et harmoniques.

(chapitre assez technique)

Vous avez une idée maintenant de ce qu’est le zapper de base, et l’effet zapper de H. Clark.

Dans la plupart des publicités sur les zappers, la notion de “ harmoniques ”, “ ma fréquence est meilleure que
la tienne ”, une seule fréquence /deux (ou plusieurs) fréquences, “ ma fréquence va plus en profondeur ”, et
bien d’autres notions ayant peu à voir avec le zapper de base, sont annoncées avec fracas et sans
explications rationnelles:  Elles sont destinées à votre côté émotionnel et matériel ($$$).

Le chapitre qui suit rafraîchit les notions de fréquence pour les techniciens, et essaie de vulgariser ces
notions pour la majorité d’entre nous.  Le tout orienté vers un zapper “ en fréquence ”.


La fréquence a une notion de répétitivité dans le temps.  Elle s’exprime pour nous en Hertz.
Un Herts est une répétition par seconde, ou un cycle par seconde.  Le secteur a 50Hz (Europe) ou 60Hz
(Nord-Amérique).  L’aiguille des minutes a une fréquence de 1/3600Hz.  Calculé à l’inverse, elle aura une
période de 3600 secondes (P=1/F)
.
Un zapper peut produire une répétition de ses impulsions allant de 10 impulsions par seconde (10Hz), à 500
000 impulsions par seconde (500kHz).  La fréquence “ de base ” d’un zapper est de 30kHz, ce qui donne une
période de 0.000 033 333 secondes, ou 33.3 uS.
Ces notions se trouvent PARTOUT, dans notre vie…
“ L’Univers est Nombre et Rythme ”, lit-on quelque part dans notre Livre Sacré.
Questions et Commentaires

J'ai un zapper très basique avec une pile de 9v.
Je l'utilise en continu pendant plusieurs heures et ne ressens rien de particulier.pourtant il fonctionne car si je mets en contact les deux
tubes du cuivre avec ma langue ça picotte normalement. Que dois-je en espérer

... Je l'utilise en continu pendant plusieurs heures et ne ressens rien de particulier...

Je trouve “ plusieurs heures d’affilée ” un temps très long!  Aucune rougeur aux points de contact non plus?

Si vous employez le zapper régulièrement, ou depuis longtemps, il arrive un moment où le zapper n’a plus de joueurs disponibles : Il n’agit plus.

Pour augmenter le courant, ce qui augmente son action, il est recommandé d’entourer chaque tube de cuivre d’un essuie tout de cuisine en
papier, mouillé avec de l’eau salée.  Le zapper de base est alors à son meilleur.
=  Si vous suivez toutes ces règles sans rien ressentir de particulier PENDANT le traitement, cela voudrait dire que vous n’êtes pas très sensible
au passage du courant électrique.
=  Si vous n’avez aucun problème d’élimination par la suite (1 à 3 jours), cela voudrait dire que vos moyens d’élimination ne sont pas encombrés
(ils fonctionnent bien) et vous n’avez pas grande chose à éliminer avec votre zapper.  Les gens heureux ne font pas souvent les manchettes!

Utilisez le de temps en temps ( 1 fois par semaine ou aux 2 semaines) et essayez son action quand vous aurez une sinusite, un problème en …ite
(inflammation), ou un coup de froid, rhume ou grippe, pour en constater les effets.  Si les effets ne se font pas sentir alors, quelque chose ne
marche pas.

Chacun peut réagir différemment
Chez moi, cela se traduit par de la fatigue générale (envie de ne rien faire), de la somnolence, un meilleur sommeil, quelquefois par des gaz… 
Chacun a ses points faibles!


… comment fais-tu pour avoir 200 fréquences sur le modèle MZ5? 

( :-) Le plus difficile, vu la dimension du zapper, c’est d’ouvrir le circuit et d’écrire à la loupe chaque fréquence à l’intérieur! ( :-)

Pour le MZ5 (ou le M.Zap3) : Il sort ses 200 fréquences une après l’autre, en commençant par la plus haute (10kHz) et en s’en allant vers la plus
basse (5kHz).
Entre les deux, il y a = 200uS (5kHz) - 100uS (10kHz) = 100uS de différentielle.  En employant un micro-Contrôleur avec une vitesse de 2 millions
d’instructions par seconde je peux changer chaque période de 0.5uS, créant ainsi un roulement de 200 fréquences différentes, en environ
30millisecondes, et ce, sans arrêt.

Si j’avais eu seulement une douzaine de fréquences à sortir, j’aurais pu le faire avec 3 à 5mn chaque.

Ce que je fais, c’est de sortir autant de fréquences différentes que possible entre 2 octaves, soit 5kHz, et 2x5kHz=10kHz, pour balayer le spectre
au complet, les harmoniques aidant.

Si tu utilises ce système de pensée pour de courtes périodes de temps, le MZ5 agira comme un zapper ordinaire, les fréquences n’ayant pas le
temps d’agir individuellement.

Si tu utilises cette théorie pendant de longues périodes de temps (empiriquement, 1.5h et plus), chaque fréquence agira pendant assez longtemps
pour “ arroser et noyer le problème ”
Il ne faut pas oublier que ce système d’arrosage agit PAR DESSUS l’effet “ zapper de base ”.
C’est une des solutions pratiques, simple et originale, que j’ai trouvé à l’emploi des fréquences dans un zapper.


Quand j'utilise le zapper sur environ 1/2 heure, je ressens des picotements au niveau des sinus puis écoulement !  Que faut-il en
déduire ?

Le zapper a très bonne réputation avec les sinusites.
Ce que tu décris, c’est un zapper au travail.
Il débarrasse les parasites  dans les sinus, et ceux-ci dégagent l’hécatombe par un écoulement “ normal ”.  Ne va pas trop vite.  30mn à 1h est
souvent un maximum.

Dans la mesure du possible, ne mets pas les électrodes dans la tête.  Souvent le courant fourni par le zapper est fort pour cet endroit.
Dans les mains ou sous les aisselles devrait suffire.
 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être

La notion de fréquence de résonance en est une très intéressante :
Si un gros camion passe dans la rue en faisant rugir son moteur, certains objets, comme les vitres des fenêtres ou certains bibelots, vont vibrer,
sonner, à l’unisson avec le bruit : Ils ré- sonnent.

Pourquoi la chaise ne “ sonne pas ”, et la statuette de ma tante-qui-pique  danse?

Chaque objet, chaque partie d’un objet, par sa dimension, sa composition et sa forme, ont une fréquence de résonance qui lui est propre, qui le
caractérise, qui devient sa signature. 
Si nous lui présentons un générateur de fréquences sortant “ sa ” fréquence de résonance, il va, par “ sympathie ”, utiliser cette énergie pour
s’animer, ce qui va créer du stress mécanique conduisant à la longue à des fentes ou des brisures (mauvais sur une voiture, TRÈS mauvais sur un
avion…). 
Si la fréquence est proche, tantôt elle va agir “ en phase ”, tantôt elle va contrarier cette sympathie.
Si la fréquence est juste bien, l’énergie va rapidement s’accumuler et d’animation, l’objet va rapidement passer à destruction.

C’est le fameux verre de cristal qui “ explose ” au son aigu d’une chanteuse (très peu sont capables d’une telle prouesse!)

Nous avons ici le scénario tout écrit pour voir les murs de Jérico s’effondrer au son des trompettes, ou un parasite s’effondrer à l’effet de sa
fréquence de résonance, appelée MOR (Mortal Oscillatory Rate) par Royal Rife est ses adeptes.

Quelques notes : Nul besoin ici d’avoir un courant continu exclusivement, ou une vibration exclusivement mécanique, ou une grande
puissance, voltage ou courant :
L’effet de la fréquence de résonance devient rapidement cumulatif, et effectif.

Et cet aspect du zapper en fréquence a une particularité très intéressante :  Elle peut être utilisée avec une antenne (effet électromagnétique) ,
avec une pénétration “ totale ”, ou avec un courant

Si vous avez relevé la fréquence de résonance d’un parasite, vous pourrez donc (en théorie, d’après certains, en pratique, d’après d’autres), vous
débarrasser de ce parasite en lui injectant, avec une puissance ridiculement faible, sa propre fréquence de résonance. 
Les expériences de la Dre Clark mentionnent un temps moyen d’exposition de 3mn comme étant suffisant.

Nous parlons toujours, jusqu’ici, d’une fréquence DIRECTE et pure (sinusoïdale)

Introduisons maintenant la notion de “ harmoniques ”, bien connue des musiciens.
N’ayez crainte, on laissera les calculs sur les séries de Fourrier de côté.

Puisqu’l faut TRÈS peu d’énergie pour produire une forte vibration, il est possible d’utiliser une fréquence plus facile à fabriquer (plus basse), ayant,
par sa forme, non seulement sa fréquence primaire (fondamentale), mais d’autres fréquences aussi.

C’est le cas des formes d’onde carrées, très faciles à produire en logique électronique par des oscillateurs bon marché, comme le 555.

Lorsque vous fabriquez une fréquence de forme d’onde carrée, avec un rapport cyclique de 50/50 (la forme d’onde est 50% du temps “ en haut ”,
50% du temps “ en bas ”), la forme carrée contient l’énergie de la fondamentale en bonne quantité, et l’excédent de la surface, entre la forme “
carrée ” et la forme “ ronde ” contient des multiples (entiers) de cette fréquence.
Dans le cas particulier de 50/50, seulement les multiples impaires seront présentes.

Une forme d’onde carrée de 30kHz, 50/50, aura comme fréquences harmoniques, (en plus de la fondamentale : 30kHz) 3x30= 90kHz; 5x30=150kHz,
7x30= 210kHz, et ainsi de suite…
Notons que la hauteur (énergie) de chaque harmonique sera l’inverse de son rang.
Ainsi, la 5ème harmonique aura le 1/5 de la fondamentale, et la 33ème harmonique 1/33 de la fondamentale….

Revenons maintenant à nos zappers et parasites, forts de ces explications.
D’après le “ tableau des fréquences des agents pathogènes ”, pp 576 du livre “ La cure de toutes les maladies ”, nous avons comme résonance :
Proteus Vulgaris : 327.20kHz à 329.50kHz
Bordetella Pertussis :329.85kHz à 332.25kHz
Pseudomonas Aurinos : 331.25kHz à 334.60kHz

Avec une fréquence de 30.000kHz, la 11ème harmonique aura des fréquences de 330.00kHz, très dérangeante pour Proteus (329.500kHz),
mortelle pour Bordetella (en plein milieu), dérangeante pour Pseudomonas (331.25kHz)
En calculant par l’autre extrémité,
Bordetella sera touchée par le 30kHz, s’il reste à l’intérieur de 329.85/11=29.986kHz et 332.25/11= 30.205kHz, soit 30kHz +0.68%; -0.46%
Une marge d’erreur de +/-25% n’est pas rare avec le 555.

Si vous voulez utiliser les fréquences, pour vous débarrasser d’un parasite en particulier, vous avez besoin d’une grande PRÉCISION,
et d’une grande STABILITÉ, qu’un 555, précis et stable à 1% près (sans compter les pièces électroniques qui le font marcher) ne peut rêver
d’atteindre.

L’utilisation des fréquences, comme complément à l’effet zapper, peut être TRÈS INTÉRESSANTE, si vous comprenez les enjeux et comment y
parvenir.

Il y a des solutions, mais elles ne sont pas aussi simples que de marteler : “ Gna-gna-gna, ma fréquence est meilleure que la tienne ”

À la lumière de cet exposé, relisez maintenant les publicités autour de chaque zapper, et dites moi ce que vous en pensez.

Pour ceux qui veulent pousser un peu plus loin les ondes carrées (et les autres), le rapport cyclique et les harmoniques, ce site a un petit
simulateur que vous pouvez télécharger, facile à utiliser, gratuit, et que j’ai trouvé très intéressant
http://www.iufmrese.cict.fr/catalogue/2002/les_harmoniques/harmoniques.shtml
Amusez-vous bien
Chapitre_1 : Introduction

Chapitre_2 : Le zapper et
l'électricité (dangereux, le
zapper?)

Chapitre_3 : Les limites du zapper

Chapitre_4 : Si un zapper de
base est si simple et
indépendant de la fréquence,
pourquoi mettre autant
d’emphase sur cette fréquence?!?

Chapitre_5 : La fréquence dans un
zapper : Ondes carrées et
harmoniques

Chapitre_6 : Quelques solutions
au zapper en fréquence

Chapitre_7 : Les avantages d'un
balayage en fréquence, Tendances
actuelles et avenir du zapper